Ouvrir une société free zone à Dubaï

Vivre et entreprendre à Dubaï est votre rêve ? Il peut devenir réalité. En effet, aux Emirats Arabes Unis, le climat économique est très favorable et il existe plusieurs solutions permettant aux étrangers de créer leur société à Dubaï.

La zone Franche aux Emirats Arabes Unis

La zone franche ou freezone est une zone géographique dans laquelle des avantages financiers sont accordés aux entreprises qui s’y implantent.

Créer sa société dans une zone fiscalement  avantageuse, mais qui ne soit pas un paradis fiscal, permettra entre autre au chef d’entreprise de bénéficier d’une optimisation fiscale conséquente en termes d’imposition pour son entreprise (impôt sur les sociétés, impôt sur les bénéfices…), mais également des avantages fiscaux en sa qualité de résident (impôt sur le revenu, charges sociales…).

Avant de vous expatrier et de créer votre entreprise aux Emirats, découvrez toutes les caractéristiques de la zone franche à Dubaï et les vertus d’une telle implantation

 

 

Quelles sociétés ouvrir à Dubaï et quelles activités exercer ?

Aux Emirats Arabes Unis, l’entreprenariat est bien vu. Pour cette raison, tout est fait pour faciliter l’implantation d’entreprises dans le Golfe Persique :

 

  • Les démarches sont rapides et accessibles aux étrangers / expatriés
  • Il n’existe pas d’impôt sur les sociétés et de TVA
  • Aux Emirats Arabes Unis, il n’y a pas de charges sociales et d’impôt sur le revenu

 

Il est donc tout à fait possible et judicieux pour un étranger de créer son entreprise à Dubaï. Pour cela, il existe 3 solutions :

 

  • La société offshore : elle donne la possibilité aux dirigeants de créer une activité d’import-export, de conseil ou d’investissement sans avoir recours à un Emirati. Cependant, il n’est donc pas possible pour le dirigeant d’ouvrir des bureaux, d’embaucher des salariés et de travailler avec des fournisseurs locaux. Aucune taxe n’est redevable en cas d’offshore Dubaï, mais cette dernière ne peut au final pas exercer directement dans le pays. Il s’agit donc ici surtout de bénéficier des avantages fiscaux du pays.
  • La société locale : elle est accessible aux étrangers à condition que 51% minimum du capital appartiennent à un Emirati. Ce type d’entreprise permet de mettre en place n’importe quelle activité aux Emirats Arabes Unis et donne la possibilité de traiter directement avec les particuliers. Attention, si aucune taxe n’est redevable, un droit de douane de 5% est tout de même retenu en cas d’importation. Avec cette solution, il est possible d’embaucher des salariés, mais c’est le droit de travail local qui prime.
  • La société freezone : cette dernière solution est un bon compromis entre l’entreprise off-shore et la société locale. Elle est optimale pour les étrangers désirant vivre et entreprendre à Dubaï. Il s’agit d’ouvrir et d’implanter son entreprise en zone franche, et d’ainsi bénéficier de tous les avantages fiscaux du pays.

 

 

 

 

La société free zone à Dubaï : une solution optimale pour les étrangers !

Une société free zone doit obligatoirement prendre place dans une zone géographique définie. Au sein de cette zone géographique, des avantages fiscaux sont proposés, ce qui permet un développement économique très favorable. Les UAE (United Arab Emirates) offrent des possibilités de création de société avantageuses, il ne faut néanmoins pas confondre paradis fiscal et zone-franche.

Si vous optez pour cette solution, vous aurez la possibilité de créer une société de trading, de consulting ou de holding à Dubaï sans l’intervention d’un Emirati. Elle vous donne droit à des bureaux, à l’embauche d’un personnel étranger et au développement de relations avec des fournisseurs et des clients (société) aux Emirats Arabes Unis. Le dirigeant et ses salariés obtiennent des visas de résidence et de travail pour eux et leur famille. Notre cabinet vous accompagne dans toutes les démarches administratives de votre implantation au Moyen-Orient, comme l’ouverture d’un compte bancaire ou la demande de visa de travail.

Bien évidemment, le dirigeant bénéficie des conditions fiscales avantageuses du pays et doit uniquement s’acquitter d’un droit de douane de 5% en cas de vente de marchandises aux Emirats.

 

 

 

 

Et la société Non Freezone ou LLC ?

Une société onshore installée dans une non-free zone est tout simplement une entreprise locale. Cette dernière est aussi appelée LLC ou encore DED. Une société non-free zone n’offre pas les mêmes possibilités qu’en zone franche. Il en est de même pour les avantages fiscaux et sociaux, même si certains se recoupent.

 

 

 

Quelle solution est la plus judicieuse dans votre cas ?

Vous allez créer une société à Dubaï ? Prenez le temps de réfléchir à la solution qui répond le mieux à vos besoins. On ne crée pas une société free-zone, locale ou offshore pour les mêmes raisons.

Quelles que soient vos interrogations, n’hésitez pas à contacter notre cabinet : nous répondrons à toutes vos questions en rapport avec l’implantation de sociétés free-zone à Dubaï et aux Emirats Arabes Unis.